5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 05:44

Les vinifications se terminent à ALOHA : hier la dernière cuve de rouge (le Cabernet Sauvignon) a eu le droit à son soutirage d'après fermentation malo-lactique (deuxième fermentation obligatoire sur les rouges). J'en ai tellement peu que j'ai récupéré les lies du fond de la cuve que je vais laisser décanter afin de tirer quelques litres supplémentaires de ce précieux liquide. Imaginez, je n'en ai que 900 litres alors 10 de plus ce n'est pas rien.

Sinon, si je dois faire un tout premier bilan de mes 2006, je suis très satisfait car malgré un millésime plus difficile que mon premier (2005), les vins sont francs, sur le fruit et surtout très équilibrés: les blancs et rosés sont ronds et peu acides, les rouges structurés, amples et avec des tanins qui me semblent être de qualité, pas trop présents mais assez soyeux. 

Je suis doublement satisfait car je m'aperçois que ce vignoble jeune ( 9 ans d'age moyen ) sur ce terroir si particulier de Vairé a un réel potentiel qualitatif et que même en année moyenne, il est capable de me sortir des choses intéressantes. A moi de bien le connaître, de bien le comprendre pour arriver à en tirer la quintessence, la "substantifique pulpe".

 

 

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans VIN
commenter cet article
21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 04:29

16 Septembre 2006: début des vendanges du second millésime d'ALOHA.

Nous sommes une vingtaine dans la parcelle de Pinot Noir pour ce démarrage. Temps correct, belle maturité, et toujours le même discours comme l'an passé: je ne veux pas voir de grains roses ou pourris dans les caisses. C'est un peu contraignant pour les vendangeurs mais pour moi le tri doit se faire à la parcelle et doit être sévère. Tant pis pour ces grappes que nous laissons mais je préfère les voir pourrir au sol que dégrader la qualité des jus.

Les grappes sont ainsi "déposées" dans des caisses ajourées de 10-12 kgs seulement pour éviter l'écrasement des raisins. Pour limiter la trituration néfaste à la qualité, pas de baquet, pas de hotte, pas de benne, les caisses arrivent directement à la cave sans transvasement aucun. Quitte à vendanger manuellement, à rémunérer des vendangeurs, autant suivre la démarche de qualité jusqu'au bout et j'essaie de respecter au maximum ces petites baies si fragiles.

A la cave, pas de pompe à vendange. Pour un pressurage direct, nous déversons directement les grappes dans le pressoir. Pour la cuvaison, la vendange est délicatement éraflée mais non foulée et monte ensuite dans les cuvoirs sans l'aide d'une pompe mais par un convoyeur (ou tapis roulant pour les intimes). Ainsi, la trituration de la vendange est limitée.

Pour les vignerons qui liront ces lignes, je conseille vraiment ce type d'équipement (qui me sert aussi à décuver sans pompe à marc).

 N'ayant pas encore fait l'acquisition d'un appareil photo numérique pour vous montrer tout cela, vous pouvez consulter le blog de la Pipette de mon ami-amateur-reporter Philippe Rapiteau qui a réalisé un petit reportage sympa sur les vendanges au Domaine ALOHA: http://pipette.canalblog.com/archives/2006/09/17/2696067.html

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans VENDANGES
commenter cet article
21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 03:58

En cette fin de matinée du 19 Août 2006, un petit passage dans la boîte aux lettres pour voir les factures du jour et ô surprise, une grande enveloppe tamponnée Guide Hachette des Vins de France.

Poum, poum, poum, poum, poum: ça c'est mon coeur qui bat !! Je l'ouvre et je lis: "Bienvenue dans la sélection du Guide Hachette des Vins 2007". Yes, Yes, et encore Yes !!!! De toutes les récompenses et concours, c'est celle-là que j'attendais le plus. Lorsque j'ai découvert le monde du vin en 1992-1993, j'ai décidé d'aller rencontrer des vignerons du Val de Loire et comme je n'en connaisais aucun, j'ai pris comme base ce fameux guide. C'était en quelque sorte ma bible. Mon rêve était d'y avoir un jour mon nom et c'est maintenant effectif.

N'en déplaise à ses quelques détracteurs, ce guide reste pour moi une référence, je suis fier d'y être dès mon premier millésime et comme dirait un ami-vigneron: " Mieux vaut y être que ne pas y être !! "

Et voici l'heureux élu :

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans ON EN PARLE !!!
commenter cet article
21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 03:29
De Février  (début des ventes au domaine) jusquà fin Juin, les ventes à la cave vont bon train. Beaucoup de locaux viennent tester les vins du petit nouveau. Cependant, j'attendais avec impatience la pleine saison touristique pour évaluer le potentiel commercial. Je dois dire que je n'ai pas été déçu. Juillet m'a paru assez calme mais je pense que les fortes chaleurs n'ont pas encourager les ventes. Par contre, dès le 1er Août, les clients se sont bousculer à la cave. Des anglais, des irlandais, des belges, des hollandais, des allemands, des canadiens et bien sûr des gens de tout l'hexagone sont venus découvrir le domaine ALOHA et ses vins. C'est vraiment génial de partager sa passion avec toutes ces gens, amateurs ou non, mais toujours attentifs.
Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans HISTORIQUE
commenter cet article
21 octobre 2006 6 21 /10 /octobre /2006 02:51

"...Fiefs Vendéens Rouge,  médaille d'or pour Samuel MEGNAN...". Eh, mais c'est  moi !! S'ensuivirent quelques félicitations de mes confrères et forcément quelques chambrages du genre: " Bon, tu as l'air de faire des vins corrects alors on peut te garder comme oenologue-conseil "

C'est la première récompense pour Aloha. Même si mes ressentis sur ce premier millésime étaient plutôt positifs, cela fait plaisir de voir son vin bien placé parmi tous ceux de l'appellation. Cette médaille restera un symbole pour le domaine.

 

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans ON EN PARLE !!!
commenter cet article
9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 05:07

Jeudi 5 Janvier 2006, 7H00, voici le moment tant attendu de la mise en bouteilles des vins du Domaine ALOHA. C'est un prestataire de service qui vient embouteiller les vins directement à la cave. Mes vins sont en cuve, les assemblages sont effectués. C'est sur un camion de 18 mètres de long que tout se déroule.

Imaginez que sur le même camion et sur la même chaîne de travail, les vins sont filtrés (très modéremment surtout pour les rouges), puis mis en bouteilles, puis vient le bouchage, puis la pose de la capsule puis la pose de l'étiquette puis celle de la contre-étiquette. Les bouteilles sont ensuite rangées dans les cartons qui sont eux-mêmes fermées par une scotcheuse et placés en palette et ces mêmes palettes rangées au fond de la cave et c'est fini. Sept personnes sur le camion pour mettre 15 800 bouteilles en une journée, enfin quand tout se passe bien !!!!

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans VIN
commenter cet article
26 août 2006 6 26 /08 /août /2006 04:24

Samedi 10 Septembre 2005 8H30: ca y est, ce moment tant attendu, le moment de ramasser MON raisin, que je vais vinifier moi-même pour créer MON VIN, ouah rien que de l'écrire un an après j'en ai encore des frissons!!

Donc voilà, une bonne dizaine d'amis et de la famille pour attaquer le Pinot Noir, qui d'après mes prélèvements de maturité paraissait juste mûr pour ce dont je le destinais. Bonne ambiance dans les vignes ( pas encore de bataille de raisin ben non il est trop précieux ), repas à la bonne franquette ( si si vous savez rillettes, pâté,pain, cornichons et vin rouge ). Pour le vin rouge, ce n'était bien sûr pas du Aloha alors nous nous sommes "rabattus" sur des vins de Thierry MICHON et de Serge BATARD ( euh "rabattus" je ne suis pas sûr que mes deux amis-vignerons apprécient le terme mais ils connaissent bien mon humour et il n'en sont d'ailleurs pas dénués !!! ).

Les jours de vendange vont ainsi s'enchaîner jusqu'au 15 Octobre 2005. Tout s'est bien passé en  général, pas de matériel en panne, les vendangeurs "quasi" irréprochables, et des jus de qualité qui laissaient augurer un beau premier millésime. Fallait-il encore que l'oenologue-maison assure dans les vinifications pour ne pas faire de ces bons jus une piquette... !!!!

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans VENDANGES
commenter cet article
28 juillet 2006 5 28 /07 /juillet /2006 17:42

Nous sommes fin Octobre 2004, après avoir dégusté l'ensemble de la cave de mon collègue-vigneron et ami Thierry MICHON (je ne vous dis pas l'état de nos papilles), nous finissons dans un routier pour avaler un rapide petit repas. Et c'est là qu'il m'annonce que Georges ROUSSEAU, le seul vigneron de la commune de Vairé (secteur des Fiefs Vendéens BREM), cherche un repreneur pour cause de départ en retraite.  

L'après-midi même, je rencontre Georges et c'est de là que tout est parti !!!!!

Bon, j'ai décidé que décrire toutes les démarches administratives serait fastidieux pour moi et n'intéresserait en fait pas grand monde donc je vais passer dessus mais sachez que pour s'installer dans l'agriculture française, il faut vraiment prendre son mal en patience et être extrêmement motivé car plus on avance dans son projet et plus on distingue les inconvénients et les faiblesses de celui-ci. De plus, vu le contexte actuel de la viticulture en France, certains se chargent bien de vous le rappeler, histoire de tester la motivation du futur vigneron que je suis alors.

Crise ou pas crise, jeune fou ou pas ( si un peu quand même !!! ), je reste persuader qu'il reste de la place pour les vignerons qui veulent faire des vins de qualité, et je compte bien en faire partie.

 

 

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans HISTORIQUE
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 18:51

ALOHA à tous (=Bienvenue en hawaïen),

je me présente

Samuel MEGNAN, 32 ans, oenologue-conseil et depuis le  1er Août 2005 je suis

VIGNERON

Etant donné que vous, visiteurs de ce blog, serez sûrement plus intéréssés par l'actualité et l'évolution du domaine Aloha, je vais essayer de faire court pour expliquer comment j'en suis arrivé là.

Mayennais d'origine (oui je sais !!), j'ai passé toute ma jeunesse en Basse-Normandie (si si il y a des vignes, elles sont très hautes, les vaches broutent dessous hic,  les raisins sont gros comme mon poing hic et ils font du vin hyper fort avec hic).

En 1992, BAC D en poche, je pars à la fac de Caen où je vais traîner mes guêtres (et étrenner les bars) pendant 2 ans avec quand même une attirance mais très floue pour l'agro-alimentaire. Le vin n'est alors pour moi qu'une boisson alcoolisée à laquelle je ne prête pas plus d'attention qu'à cette eau gazeuse sucrée et aromatisée ( si si vous savez celle sur laquelle on se jette le lendemain de fiesta pour passer la gueule de bois). Eh puis un jour tout bascule, j'ai une révélation, un coup de foudre: au cours d'un repas familial, je m'arrête sur un verre de vin rouge que j'ingurgitais d'habitude sans réfléchir. "Quoi, des arômes de fruits rouges???, de la vanille???, des tanins souples???, mais où vont-ils chercher çà, ils délirent, je ne sens rien moi, ah, ah si peut-être, oui y en a !!! Et voilà, ma passion est née !!!

Au mois de Juin 1994, après avoir dévoré de nombreux bouquins sur le vin, j'emprunte la Superciq Five de mes parents et je pars 8 jours, seul avec ma tante euh non ma canadienne euh enfin ma toile de tente quoi !!! et ma  "Bible", un fameux guide couleur lie de vin qui donne des étoiles voire des coups de coeur. Mon objectif est de rencontrer de bons vignerons du Val de Loire pour apprendre, découvrir et encore apprendre : et là je suis comblé, je visite 5 à 6 caves et goûte 30 à 50 vins par jour. Je ne remercierai jamais assez cette poignée de vignerons qui m'ont tous bien reçu, malgré le fait que j'affichais rapidement le but de ma visite qui n'était pas l'achat (ou alors que quelques bouteilles isolées que je calais un peu partout dans la voiture). Un grand merci donc à eux et plus particulièrement à Jean-Yves LEBRETON (Domaine des Rochelles) pour cette dégustation dans ce tout petit caveau derrière le bar, image qui reste gravée dans mon esprit.

Tout s'enchaîne alors: en 1996 j'obtiens mon BTS Viticulture-Oenologie au lycée de Briacé près de Nantes et le 3 Juillet 1998 le fameux Diplôme National d'Oenologie à la faculté de Reims (au passage un clin d'oeil au grand professeur MAUJEAN).

Un mois plus tard, le 3 Août 1998, je commence mon premier et actuel emploi: oenologue-conseil dans le Pays Nantais. En effet, l'oenologie qui consiste à comprendre tous les phénomènes physico-chimiques qui s'effectuent lors de la transformation du jus de raisin en vin est une science récente qui évolue presque chaque jour et la grande majorité des vignerons ne suivent pas cette évolution faute de temps. C'est pour cela qu'ils font appel aux oenologues.

Bon d'accord, conseiller les vignerons c'est une chose mais le passionné que je suis ne pouvait pas s'arrêter là: je rêvais de faire MON vin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Samuel MEGNAN - dans HISTORIQUE
commenter cet article

Présentation

  • : Domaine ALOHA
  • Domaine ALOHA
  • : Blog d'un jeune vigneron installé depuis 2005 en Vendée, tout proche des Sables d'Olonne. Objectifs: qualité et respect de l'environnement.
  • Contact

Coordonnées


Tel: +33(0)6.31.29.55.05
Mail: cliquez ICI
Accès par la D38 entre Brem sur Mer et l'Ile d'Olonne
GPS:    46°35'34.25 N et 1°47'39.33 O
Boussole: cap à l'ouest, quand vous avez les pieds dans l'eau, appelez-moi, vous êtes allés un peu trop loin !!


Carte

Horaires d'ouverture

Jusqu'au 18 août:

- du lundi au samedi : 10h30-12h et 17h-19h

- dimanche: 10h30-12h

 

A partir du 19 août:

- du lundi au vendredi: le soir sur rdv

- samedi: 10h30-12h et 17h-19h

WIKIO

Wikio - Top des blogs - Vin

Wikio - Top des blogs - Gastronomie

Localisation des visiteurs

Locations of visitors to this page

Catégories